Un atelier chorégraphie hors-normes

#témoignage

A L’Arche d’Aigrefoin (près de Saint Rémy-lès-Chevreuse) un petit groupe de 7 personnes ayant un handicap, 4 scouts et 4 assistants préparent une chorégraphie sur l’hymne des JMJ. Ils se réunissent de temps en temps pour répéter. Objectif : faire danser les pèlerins des JMJ Hors-Normes de L’Arche & Co.

Rencontre avec Marielle, responsable du foyer L’Hirondelle et chorégraphe.

personne handicapées mentales dansent dans un atelier choregraphie de l'arche


« J’ai fait pas mal de danse avant de venir à L’Arche, 
raconte Marielle, aujourd’hui responsable d’un foyer à L’Arche d’Aigrefoin. C’était même mon métier : j’étais danseuse du côté de Montpellier et Perpignan ». A L’Arche on aime tirer parti des talents de chacun, alors, dès qu’il faut faire une chorégraphie, Marielle est mise à contribution. Dernier exemple en date : les 35 ans de la communauté. Elle avait pourtant fait le choix d’arrêter ce métier ; pas évident donc de se défaire de cette étiquette de « danseuse ».  Et pourtant elle reconnait que chaque fois qu’elle a fait danser les personnes de L’Arche, cela a toujours été une bonne expérience. « Ce n’est pas la même démarche que de créer une chorégraphie pour soi-même, explique Marielle. Ici le but c’est d’exprimer quelque chose par son corps, tous ensemble. Ce n’est pas prise de tête. »

Pour construire des chorégraphies ajustées à ses apprentis danseurs, Marielle adapte sa méthode. « J’invente les gestes et je regarde comment les personnes s’en emparent. Danser avec les personnes qui ont un handicap mental est vraiment un moment de joie et de partage, souligne Marielle. En effet, la plupart aiment danser ! » L’hymne des JMJ parle de miséricorde : « la miséricorde viendra à notre secours » ; « lever le regard vers le Seigneur ». Notre chorégraphe se garde bien d’entrer dans du conceptuel : les gestes doivent rester simples, ils doivent dire les mots. Pas question ensuite d’être perfectionniste et de vérifier si le geste a été fait correctement : « Chacun fait à sa façon. Même dans la création, le but reste de s’amuser. »

 « Je ne suis pas sûre de savoir pourquoi je suis arrivée à L’Arche. Ma réponse ne sera pas exhaustive… Dans le milieu de la danse, je pense ne pas avoir trouvé la dimension humaine que je cherchais. J’y ai rencontré des personnes super mais je n’étais pas épanouie. Il me manquait un sens que j’ai trouvé à L’Arche. J’ai essayé la musicothérapie – je suis aussi musicienne – ça m’a plus mais je ne connaissais pas suffisamment le public. Alors je me suis dit qu’il fallait aller dans le grand bain, faire une vraie coupure dans le secteur social pour voir si c’était fait pour moi. Aujourd’hui ça fait 3 ans que je suis à L’Arche et je m’oriente vers une formation dans ce milieu médico-social, tout en veillant à ne pas perdre le côté artistique. Je cherche…

Retrouvez notre petite équipe de danseurs, constituée aujourd’hui de 7 personnes ayant un handicap, 4 scouts et 4 assistants, aux JMJ, sur un stand où les participants pourront venir apprendre la chorégraphie. Tout le monde n’apprendra pas tout, mais au moins le refrain. 

Venez nombreux danser avec L’Arche & Co. aux JMJ Hors-Normes !

Propos recueillis par Anne Pernot